Jugement Et Condamnation

ADVERTS
Lefery
healthraport.fr/art,49.html
condamnationLes Jeunes Socialistes › Condamnation À Mort
 
La peine de mort pour blasphème prononcée à l`encontre de la chrétienne pakistanaise Asia Bibi a été confirmée par la cour d`appel.  Accusé d` avoir mis fin aux jours de sept de ses patientes en fin de vie , Nicolas Bonnemaison a été condamné samedi 24 octobre à deux ans de prison avec sursis par la Cour d`assises du Maine-et-Loire. L`ex-urgentiste bayonnais a été reconnu coupable d`avoir délibérément donné la mort à une patiente, Françoise Iramuno, avec la circonstance aggravante de connaître sa particulière vulnérabilité, mais a été acquitté pour les six autres patients pour lesquels il était jugé. Elle a été condamnée à mort en novembre 2010 en application des lois sur le blasphème.L`ancien bras droit de Nicolas Sarkozy a écopé de deux ans de prison avec sursis et 75.000 euros d`amende dans l`affaire des primes en liquides du ministère de l`intérieur.  En juin 2009, alors qu`elle travaillait aux champs, une dispute a éclaté autour de la religion entre des ouvrières agricoles musulmanes et Asia Bibi, de confession chrétienne. A la suite de la condamnation à mort d`Asia Bibi en 2010, le Président de la République de l`époque avait annoncé qu`il pourrait la gracier, ce qui avait provoqué de vives réactions au sein de la population. Plus de 8 500 personnes se trouvaient sous le coup d`une condamnation à la peine capitale à la fin de l`année 2013. Le tribunal fédéral a exigé en décembre 2013 que soit appliqué un arrêt rendu en 1991, aux termes duquel le blasphème devait être puni par la peine de mort.
 
ADVERTS
Green coffee
vitall.fr/article,le-shampooing-innovant-vivese-senso-duo-recuperez-vos-28.htm
Mercredi 22 juillet, la Cour suprême du Pakistan a accepté d`examiner le recours d`Asia Bibi, une Pakistanaise chrétienne condamnée à mort en 2010 pour blasphème. La Pakistanaise chrétienne Asia Bibi, condamnée il y a quatre ans à la peine de mort pour blasphème, a vu son appel rejeté jeudi 16 octobre. En 1863, le Venezuela était le premier Etat moderne à formellement abolir la peine de mort. Pourtant, le nombre de pays qui a prévu la peine de mort pour trafic de drogue dans son arsenal juridique s`est, lui, accru de manière significative, en raison de la « guerre contre la drogue ».Pour ces motifs, l`ancien bras droit de Nicolas Sarkozy, Claude Guéant, a été condamné ce vendredi à deux ans de prison avec sursis, 75.000 euros d`amende et cinq ans d`interdiction de toute fonction publique au procès des primes en liquide du ministère de l`Intérieur. Les avocats de l`ancien préfet ont annoncé qu`il allait faire appel de cette condamnation.

Menu